Interview de Elenwe

Elenwe est une modèle alternative Suisse et est également comédienne sur scène avec le groupe Silver Dust.  Elle nous en dit plus sur son parcours ici ainsi que sur ses passions qui l'animent. 

Comment as-tu débuté dans la photographie en tant que modèle et quand était est-ce ?

J’ai débuté la photographie en tant que modèle il y a quelques années maintenant, environ 4 ans.

En premier, j’ai commencé derrière l’objectif, je photographiais ce qui me plaisait.

Par la suite j’ai organisé un shooting avec un ami afin de lui redonner confiance en lui et finalement, j’ai fini devant l’objectif. 

 

Etant aux côtés du groupe Silver Dust mais poursuivant aussi de longues études sérieuses en biologie, comment fais-tu pour gérer ton temps entre le groupe, les études, ta vie personnelle, et la photographie quand tout se propose à toi en même temps ?

Je suis une fille très active, j’ai besoin d’avoir une vie bien remplie pour m’épanouir.
 Mes études passent toujours avant le reste.
J’accorde également un certain temps au sport afin de me vider la tête.

Silver Dust prime sur le reste de mes activités après l’université, bien entendu.

Donc si tout se présente en même temps c’est d’abord l’université puis Silver Dust et ensuite la photographie.

Heureusement pour moi, je n’ai rencontré que rarement cette situation.

Tu as rejoint le groupe Silver Dust sur scène mais apparait également dans leurs vidéos, peux-tu nous raconter comment est arrivée cette collaboration ?

Cette collaboration a débuté grâce à Kiki Crétin qui m’a repéré sur Facebook …

 Il a beaucoup apprécié mon look et mes photographies, il cherchait des personnes dans ce style pour tourner le clip « My Heart Is My Savior ». 

De fil en aiguille, Silver Dust décide d’avoir du théâtral sur scène et vu notre bonne entente, j’ai accepté avec grand bonheur de faire partie de la troupe et de les accompagner sur scène.  

 

Comment travaille-tu avec le groupe sur la mise en scène de ton personnage ?

La mise en scène se fait principalement avec les idées de Lord Campbelle (Kiki Crétin).

 C’est lui qui écrit entièrement ses albums (textes, musiques, etc).

 Ensuite, on discute, échangeons nos idées, essayons différentes scènes, demandant aussi l’avis de l’entourage pour finalement arriver à quelque chose qui nous convienne.

C’est un honneur pour moi de pouvoir partager la scène avec des personnes aussi fantastiques.  

 

Tu sembles passionnée par ce groupe depuis des années, quel regard as-tu sur cette fantastique expérience, a-t-elle eu un impact sur ton évolution personnelle ?

 

Silver Dust est une grande famille.

Je pense que cela a tout de suite collé car nous sommes sur la même longueur d’onde, pas besoin de longues explications pour savoir ce que l’on souhaite véhiculer comme émotions ou images.

 Silver Dust est un groupe qui me correspond à tout point de vue, la musique, l’image ainsi que l’émotion.

 Cela a impacté ma vie en positif.

Une telle aventure permet de voir l’envers du décor du monde de la musique.

C’est une opportunité énorme pour moi (rencontrer d’autres groupes, voyager, etc). 

Silver Dust a une place très importante dans ma vie et j’essaie de toujours faire de mon mieux ou d’améliorer ce que je peux jour après jour. 

On voit que tu es très attachée au style gothique dans l’expression de ton style personnel, peux-tu nous dire ce que tu adores et ce qui t’inspire en rapport avec ce style autre que ses vêtements ?

J’ai découvert ce style très tôt et pour moi c’est un peu une philosophie de vie.

 Je n’aime pas du tout coller des étiquettes aux choses, je ne me définis pas comme gothique. Cependant, ce que j’aime dans ce monde, c’est le côté élégant, raffiné mélangé au plus obscure, glauque.

Depuis toute petite, j’ai toujours été en décalage avec les autres de mon âge.

 J’ai retrouvé dans l’univers gothique un certain réconfort et un style, un art qui me convient.
J’aime beaucoup le côté romantique (Dracula, Frankenstein) qui s’unit avec un univers sombre et étrange (Tim Burton, Edgar Allan Poe).
C’est cette association entre la beauté subjective et les ténèbres qui me plait énormément.

Malgré un look très noir, je reste une personne positive, toujours joyeuse et prête à aider mon prochain.

C’est peut-être aussi pour ça que j’aime tant ces ambiances gothiques, je cherche toujours à voir la beauté même dans les choses ou l’on ne soupçonnerait guère son existence.  

Beaucoup de modèles viennent à se dénuder dans notre milieu sous une connotation « fétichiste » ou « nu artistique » dans leurs photos par choix personnel ou pour attirer davantage de personnes. Tu comptes parmi ses exceptions qui ne le font pas. Que penses-tu de ses modèles qui font cela et mélangent le style gothique et le nu ensemble ?

C’est un choix que je respecte mais qui n’est effectivement pas mon cas.

Malgré les apparences, je reste quelqu’un de réservée avec son corps et j’ai encore de la peine à l’exposer (sous-entendu avec moins de vêtements).
J’apprécie la photo nue quand cela est fait de manière subjective, en jouant avec la lumière, les contrastes.
 Je ne suis pas particulièrement adepte de la vulgarité, après je ne juge pas chacun est libre de faire ce qu’il souhaite de son corps.

 

Quel genre de musique préfère tu et quels sont les endroits où tu te sens bien dans le milieu alternatif ?

J’écoute vraiment de tout autant du classique que du métal passant par la chanson française.
Cela dépend du moment, de mon humeur. J
Je reste une grande fan d’Alice Cooper.
Je choisis ma musique un peu en fonction des périodes.
En hiver, sous la neige, j’aime beaucoup avoir un fond de King Diamond.
 En revanche, pendant mes révisions, un soupçon de classique m’aide à me concentrer.

 Etonnement les endroits où je me sens le mieux c’est la nature, en forêt par exemple.
 Sinon, je n’aime pas particulièrement être longtemps dans une foule.

 Un concert de temps à autre fait un bien fou, retrouver des gens avec la même passion, sentir toute cette énergie positive et l’engouement du public, je trouve cela extraordinaire.
La majorité du temps, je préfère ma petite campagne aux endroits bondés.

Une de mes plus belles expériences dans le milieu reste le Mera Luna.
Ce festival est fantastique tant pour la musique que pour le côté humain !
Bien entendu, chaque sortie Silver Dust est un régal et me permet de côtoyer des gens « du milieu alternatif ».

Si tu devais conseiller un endroit génial à visiter en rapport avec notre milieu, lequel serait-il ?

La ville de Prague regorge de milles lieux extraordinaires agrémentés d’une somptueuse architecture. Sinon le milieu le plus angoissant et le plus difficile à maitriser que vous puissiez visiter reste votre fort intérieur !

 Je n’ai pas beaucoup voyagé du moins pour l’instant sinon un endroit qui reste génial : CAMDEN TOWN.

 Je ne suis pas de bons conseils pour les endroits à visiter, je manque un peu de ressources ;)

 

Quels sont tes autres passions en dehors de la photographie ?  

En dehors de la photographie, j’aime beaucoup le sport, principalement la course à pied et le VTT.

 Je fais aussi de la moto depuis mon plus jeune âge étant née dans une famille de passionnés motorisés, j’ai aussi attrapé le virus !
Je roule une Kawasaki Z750.
Pour reposer mon esprit, quand j’ai encore un peu de temps, j’adore la littérature, du thriller noir à la Maxime Chattam en passant par les romans comme les hauts de Hurle-le-vent ou encore les romans historiques de Glenn Cooper.

 

Comment projette-tu ton avenir dans 10 ans ?

Je n’ai aucune certitude pour mon avenir, pour l’instant mon seul objectif réel que je compte accomplir est ma formation professionnelle.
Mon rêve est de devenir enseignante et je vais tout faire pour réussir et transmettre le gout de la science et l’envie d’en savoir toujours plus sur le monde qui nous entoure. 

Je projette également un avenir radieux pour Silver Dust et le plein succès que mérite tout le travail investi dans ce projet.

Où peut-on suivre ton activité en tant que modèle ainsi que tes autres activités artistiques ?

Le meilleur endroit pour voir mes performances artistiques est un concert de Silver Dust (Rendez-vous sur le site officiel pour les dates de tournées).

http://www.silver-dust.net/

 Sinon sur facebook ou sur le site officiel, vous trouverez plein de photographies de scènes.

 Le reste de mes shootings sont en ligne sur Elenwe & Ethelios (page FB).

 Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ma vie quotidienne, je vous invite à me suivre sur instagram : elenwe_kuulintu