Live Report Drab Majesty - Espace B 25 Mai 2017

Suite de la partie 1 de la soirée avec le groupe Ra que vous pouvez lire ici: http://www.venusinblackmedia.com/pages/galerie-photos/live-reports/live-report-ra-espace-b-25-mai-2017.html

 

Après le concert de RA, le public quitte entièrement la salle, un peu étonnée de cela mais je décide de rester. 

J'ai pu donc apercevoir le chanteur de Drab Majesty sans son make up(totalement méconnaissable) et découvre en fait qu'il a les cheveux rasés à l'origine mais conserve tout ce charisme qui émane de lui et une classe typiquement américaine. 

Les gens reviennent peu à peu dans la salle, le groupe prend place ou devrais-je dire le duo plutôt, duo sur scène et projet solo en dehors par Deb Demure le chanteur. 

Le concert démarre avec nos deux artistes drapés de noir, voile funéraire, maquillage blanc et noir, lunettes noires. Hourra une vraie mise en scène cette fois ! 

Le claviériste démarre une intro mystique digne d'une ambiance spatiale futuriste pendant que le chanteur exécute une chorégraphie très étrange. Son chant très lent résonne dans la salle et sonne comme un appel rituel.. Le concert peut commencer. 

Il s'installe à la guitare, les premières notes de "Cold Souls" se font entendre, l'enthousiasme du public aussi. Le duo a choisi de démarrer très fort avec un des titres phares de Deb Demure.

Les riffs de guitare sont aussi entraînants que ceux de "She past away" en comparaison. 

Par contre la voix de Deb Demure faiblit, on l'entend de moins en moins au fil du morceau. Pour le deuxième morceau "Hallow" , c'est la catastrophe, plus de son du tout au micro dû à un problème technique.

Les techniciens mettent un temps fou à comprendre. Le groupe décide de rejouer le morceau, le souci refait son apparition. Le public traduit aux techniciens que ça vient du micro car ceux ci n'ont pas l'air de comprendre et ne réagissent pas. 

Et là c'est le coup de frayeur, on voit les deux musiciens qui se regardent, on lit dans leurs yeux qu'ils sont prêts à remballer. 

Heureusement le problème finit par être résolu, les fans n'hésitent pas à hurler au groupe en anglais qu'ils s'en fichent et qu'ils les aiment alors que le duo s'excuse. 

Instant d'apaisement car le chanteur avait l'air furieux après les techniciens et on le comprend évidemment. 

Ce soir là j'ai eu honte.. 

Honte de notre cher pays.. 

Drab Majesty méritait tellement mieux..

Car évidemment il n'y avait pas que le son du micro qui déconnait mais aussi les enceintes, la guitare..

Une des fois qui marchait sur deux, le son qui monte et redescend d'un coup. 

Le duo ayant pas mal de boîtiers différents à effets, je ne saurais dire qu'est ce qu'il s'est passé mais c'était vraiment navrant. On espère pouvoir les revoir bientôt dans de meilleures conditions. Sachant que leur concert précédent était affiché complet mais aussi  dans une meilleure salle, d'après leur vidéos live, c'est un peu le jour et la nuit entre les deux.

"the foyer" autre titre phare au clip ayant cumulé plus de 140 000 vues sur YouTube fut également joué ce soir là ainsi que le très dynamique "Kissing the ground", ambiance plus rétro 80's avec "too soon to tell" et "39 by design" pour la fin du concert.

Le groupe quitte la scène très humblement après un remerciement discret, évitant de trop s'attarder dans la fosse auprès du public pour quitter la salle. 

C'était mon premier concert du groupe, vraiment pas de chance.. 

J'attends le prochain dans une plus grande salle avec impatience pour découvrir le vrai potentiel du groupe car oui ils n'ont pas pu tout donner ce soir a cause de ses soucis techniques et de la scène qui ne leur faisait pas honneur mais le public a majoritairement compris et n'en leur en veut absolument pas.

A bientôt Drab Majesty dans de meilleures conditions.