Dossier spécial : le Gothic darkwave festival ou l’art de monter l’escroquerie du siècle dans le milieu gothique

Deuxième Partie

 

Nous sommes le samedi 19 aout, dans la commune de Tilloloy située dans le département de la Somme (région Hauts-de-France).

L’organisateur affirmait la veille dans le courrier Picard attendre plus de 2000 visiteurs à l’événement. 
Quand est-il le jour même ? 
D’après les informations recueillies toujours par le courrier Picard, les entrées seraient estimées au nombre de 350 (venant de l’organisation du festival dont on se méfie, c’est un chiffre non fiable à 100%). 
Nous sommes loin des 750 préventes mentionnées par l’organisateur au départ.

Du côté du gite qui a accueilli les artistes, l’organisateur, (jouant la carte de l’amitié) aurait payé 20% du montant total du séjour versé lors de la réservation.
Une plainte du Gite à été déposée.
FX aurait même oublié de prévenir le gite de l’arrivée d’Astari Nite (le permier groupe  arrivé de Miami.)
Les techniciens du son et la gendarmerie sur place auraient été payés avec des faux chèques volés de la compagne de l’organisateur.
L’affaire est en cours et une plainte à été déposée par sa compagne contre lui.

 

Avec l’aide indispensable des festivaliers sur place pour l’événement ( ils ont donné les informations essentielles, merci à eux),  j’ai voulu retracer ce week end de folie au Château de Tilloloy toujours sous la forme d’un petit journal chronologique pour vous donner une idée plus précise de l’ambiance. 

Le  samedi 19 aout :

A 11h : On nous indique la présence de 4 tentes sur le camping. C’est effectivement une ambiance de folie..

12h21 : Un festivalier s’affole attendant une navette à Amiens qui devait arriver à 11H.
Aucune indication d’affichée, personne  pour aider les gens attendant cette navette.
Il prend la décision de joindre l’organisateur sur son portable, aucune réponse...  

13H50 : le festival commence, l’affiche indiquait pourtant le premier groupe à 12H30 .

Sur le programme vous pouvez d’ailleurs remarquer que c'est écrit « THE diary of dreams » au lieu de Diary of dreams.
L’organisateur ne sait même pas écrire le nom des groupes correctement.

Vers 17h : « Des restaurateurs veulent porter plainte et en font part au Courrier picard.
Ils dénoncent un abus de confiance et nous montrent les mails qu’ils ont reçus, leur promettant un chiffre d’affaires de 10 000 à 15 000 euros.
Ils réunissent sur une liste les coordonnées de commerçants voulant porter plainte.
Cette liste contient 17 des 20 exposants du festival. » article source : http://www.courrier-picard.fr/51162/article/2017-08-21/festival-gothique-de-tilloloy-retour-sur-un-fiasco


20H35 · Les festivaliers apprennent par les tatoueurs que les navettes ont toutes été annulées. 
Les tatoueurs sont en colère et se disent arnaqués, ils n’ont aucun client... 

00:26 : Pour la tête d'affiche de ce soir, Diary of Dreams, le public est à peine une centaine. Plus des deux tiers du public à craqué et est déjà parti.

Pour vous faire une idée du monde, voici deux vidéos qui ont été tournées là bas et passent en revue tous les groupes. 
Les groupes durant le festival ont assuré malgré le peu de monde, ils sont restés tous très pros et je tiens aussi à saluer la sympathie du chanteur de Diary of Dreams envers son public, cette séquence en fin de la première vidéo était particulièrement touchante. 

 

Le  dimanche 20 aout :

15h48 : Il n'y a plus d'accueil au parking, les commerçants sont en train de remballer, la gendarmerie est là, les food trucks sont partis (reste la crêperie, friterie et bar). Les festivaliers sont estimés à 70 sur place.

Au beau milieu de l’après midi, l’organisateur se ballade entouré de gendarmes, offrant des bières aux gens pour  « s’excuser »...
Nous apprenons plus tard que la gendarmerie est venue sur demande de l’organisateur et qu’elle n’a pas été payée comme convenu (voir plus haut l’histoire des faux chèques).

16h50 : la crêperie ferme et quitte le festival.

17h00 : Nous avons la confirmation que l'écurie qui était censée accueuillir les commerçants est  désormais vide. Il ne reste que la friterie.

Dans l’après midi, nous avons été également  informés que les techniciens du son et la sécurité n’auraient pas été payés (voir aussi l’affaire des faux chèques plus haut).

20h54 : Nouvelle annulation, le groupe N:UN est dans l’incapacité de jouer par manque de basse. 
L’organisation devait leur en fournir une et ne l’as pas fait.

21h35 : Coupure de courant sur la scène (sono, instruments et lights) en plein concert de Das Fluff.

21h56 : Deuxième coupure de courant en plein concert de Das Fluff.

Vidéo d'un spectateur en lien ci dessous: 

Coupure de courant Das FluffCoupure de courant Das Fluff 

22h18 :20 minutes plus tard... Le courant n'est toujours pas rétablit.

 22h31 : On  vient de nous dire que le problème de coupure serait dû à une panne d'essence du groupe électrogène. 
En tout cas, Das Fluff vient de recommencer.
 Pour combien de temps ?

22h41 : Le festival continue... C'est au tour du groupe électrogène qui éclaire la zone du bar de s'arrêter. Il est tombé en panne d'essence ?

23h45 : Le final en apothéose... Ils ont apporté un groupe électrogène de secours pour l'éclairage du bar qui a tenu... 30 minutes... Pendant que Das Fluff terminait tant bien que mal de jouer, c'est au tour du groupe électrogène de l'éclairage du bar de tomber en panne d'essence.
Heureusement que le seul food truck à être resté (une friterie) avait sa propre lumière sinon le bar aurait été dans le noir total.

 00h02 : La cerise sur le gâteau ... Le guitariste de Rabia Sorda n'arrête pas d'avoir des problèmes avec son émetteur HF qui n'a pas arrêté de se couper durant les 5 premiers morceaux puis après de temps en temps. FX sort de cet emetteur bordel !

00h18 : N:UN a finalement trouvé une basse et il voulait jouer après Rabia Sorda sauf que, l'organisation n'a rien annoncé et quasiment tout le monde a quitté le site donc, ils lâchent l'affaire.
 

Voilà la liste finale des groupes annulés (par ordre alphabétique) ou n'ayant pu jouer :

- Combat Voice
- Dageist
- Das Ich
- Die Krupps 
- Eden Weint Im Grab
- Grausame Töchter 
- N:UN 
- Psyche 
- Pyrohex (show pyrotechnique) 
- Rabbit at War
- She Past Away
- Soror Dolorosa 
- Sygo Cries 
- The 69 Eyes 
- The Devil and the Universe 
- The Last Days of Jesus
- This Morn' Omina 
- Wulfband

Pas d'organisation, pas de basse, pas de navette, pas d'electricité, pas de groupes, pas de public... bref  un festival réussi d’après FX comme vous pouvez le voir ci dessous au journal de france 3 Picardie! 

Journal du 20 aout :


12/13 Picardie

 

Il prépare même une édition 2018 qui malheureusement ne se fera pas à Tilloloy, le maire n’avait pas l’air très partant, on se demande bien pourquoi...

Si FX vous manque déjà, ne ratez pas son prochain événement qui aura lieu le 21 Octobre avec entre autres Trisomie 21 et The beauty of gemina !
Concerts au magnifique château de bourgogne (bah ouais "parce qu'un festival ne se fait pas dans une salle de bal ") sous réserve de modifications de groupes bien entendu.
Concert en petit comité assuré en compagnie de notre cher Zouzou (pour les intimes) qui vous mettra une nouvelle ambiance de folie (les vrais comprendront).  
A VOS MARQUES, PRETS ? PARTEZ !

 

PS: Une pétition circule pour le remboursement des places, et vous avez le pouvoir de changer la donne ici tout simplement en la signant:

https://www.change.org/p/procureur-de-la-r%C3%A9publique-d-arras-remboursement-du-gothic-dark-wave-festival-tilloloy-19-20-ao%C3%BBt-2017?recruiter=219946386&utm_source=share_for_starters&utm_medium=copyLink